Bordel après la tempête ;-)

Publié le par Pachak

Après avoir échappé de peu à la pluie en début de semaine, le jeu du chat et de la souris se poursuit entre Bangalore, moi... et la météo. Cette fois-ci, pas de quartier ! Il ne s'agit pas seulement de pluie, mais d'orage quasi-violent accompagné de vent furieux...

HEUREUSEMENT, le Frenchy basané bien inspiré n'est pas parti du boulot à l'heure habituelle en ce vendredi soir.  Il a pu assisté de la terrasse couverte en haut de l'immeuble (et oui on a ça au boulot ici  ) au déluge noéien. Vents et pluie se déchaînant sans pitié sur Bangalore, qui à force de de plier, fa ailli rompre. Et ce pendant deux bonnes heures...

Sur le chemin du retour à la maison (sous une petite pluie timide comme on en trouve tous les jours en France...), le chaos, le bordel à Bangalore... qui se relève tant bien que mal de cette attaque, quelque peu meurtri. Quelques arbres sur le sol, feuilles et branches arrachées un peu partout, des câbles électriques qui pendouilent dangereusement. Ah oui, il n'y a plus d'électricité aussi . C'est donc dans le noir qu'il faut s'aventurer à travers jungle, entre quelques étals renversés, les grandes flaques d'eau stagnantes, ou les mini-ruisseaux d'eau qui coulent sur les routes. Sans oublier bien sûr tous ces objets par terre...

Demain, il ne restera quasiment aucun signe de tout cela. Enfin... il manquera quelques arbres, et il faudra encore quelques jours avant que les trottoirs ne retrouvent leur practicabilité d'avant tempête... Quant au Frenchy basané, il aura expérimenté le parcours du combattant citadin (ça c'est vraiment un concept à part) et sera rentré à moitié trempé chez soi. 35 minutes pour effectuer un trajet qui n'en prend généralement que 25 au maximum !

Publié dans Anecdote

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article