Ici aussi... La crise !

Publié le par Pachak

Bangalore capitale indienne de l'informatique, la Silicon Valley indienne comme certains aiment la surnommer, et pour cause. Tous les jeunes diplômés tenteront leur chance ici, terre d'installation des plus grandes boîtes mais aussi des petites structures indiennes... En Inde,  le métier de développeur logiciel fait toujours rêver d'après ce que j'ai pu voir. Les personnes de tout horizon (électronique, mécanique, télécommunications) proposent dans la majorité leur candidature en IT, en espérant décrocher un poste intéressant - dans le département dans lequel je travaille, 50 % des ingénieurs ont une formation de base en informatique.

Aujourd'hui, Bangalore fait malheureusement face à la "crise" comme tous les pays... Et ce sont des milliers de jeunes qui se retrouvent donc a rechercher du travail dans des conditions difficiles - les salaires ont pratiquement tous chutés ( j'ai quelques exemples a -50%...) et les embauches se font très rares. La compétition, rude, ne facilite pas les choses. Et il n'y a pas de structure publique comme l'ANPE !

---
Here also... The crisis! 

Bangalore is the Indian capital of information technology, or the
Silicon Valley of India as some love to nickname it, and that surely for good reason. All young graduates will try their luck here, place of the largest installation of big IT companies, but also of small Indian structures… In India, the software developer position is still making people dream, from what I saw. Graduate from all specialities (electronic, mechanical, telecommunications) will in the majority post their applications in IT, hoping an interesting call - in the department where I work, 50% of engineers only are from a computer science background. 

Today, Bangalore is unfortunately facing the
"recession" like all other countries ... And they are thousands of young people who are thus seeking work in difficult conditions - wages have fallen (I have some examples to -50 %...) and recruitment is very rare. The competition is rude, tough. And there is no public structure as ANPE in France to take care of the unemployed!

Publié dans India by Pachak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article